Bioprocédés : les nouvelles technologies au service de l’industrie du futur

    L’industrie du futur et ses évolutions associent des équipements physiques à des technologies numériques. Cette alliance a pour objectif d’obtenir de meilleures performances grâce à une activité optimisée, une production plus sûre et plus flexible.

    La crise sanitaire a confirmé et mis en exergue cette nécessité d’une industrie innovante et créatrice de valeurs sur notre territoire.

    Quelles solutions offrir pour accompagner nos industriels Biotech dans cette transformation ?

    Différents niveaux de réponses peuvent être apportés.

    Être réactif grâce à des solutions modulables, flexibles et customisables sans limite

    Optimiser les investissements, réduire les délais de lancement tout en garantissant une qualité irréprochable, sont autant de défis pour l’industrie Biotech, qui nécessitent des équipements performants, flexibles et modulables.

    Outre la performance des équipements, les industriels attendent de leurs fournisseurs une égale performance en termes de service en étant apporteurs de solutions avec notamment un accompagnement personnalisé, de la proximité et une mise à disposition rapide.

    Pour répondre à ces nouveaux besoins de systèmes et plateformes configurables et surtout reconfigurables, les équipements de cultures offrent de larges gammes d’options de mesures et de contrôles, permettant ainsi de nombreuses combinaisons selon l’utilisation souhaitée.

    Les systèmes peuvent également être conçus entièrement sur mesure à partir du cahier des charges client. Le fabricant s’assure alors que toutes les spécifications du système sont les mieux adaptées et correspondent en tout point aux besoins du projet. La solution est 100% personnalisée !

    Disposer de procédés de production complets et clé en main

    Pour répondre aux demandes des bioprocédés en général provenant des différents types d’industries (pharmaceutique, agroalimentaire, biotechnologie, agriculture, chimie et pétrochimie, bioplastiques, biocarburants, bioremédiation, santé et nutrition animale, nutraceutique ou encore cosmétique), certains fournisseurs peuvent également proposer la gestion complète de projets clés en main, intégrant les étapes USP et DSP, depuis les phases d’études et de faisabilité jusqu’à la livraison des installations sur le site client final.

    Ce type de projet se décompose en 3 grandes étapes :

    • Etude et faisabilité : audit GMP, préparation de l’URS du projet comprenant la conception, le procédé, les exigences opérationnelles, ainsi que les contraintes et les qualifications (IQ, OQ, PQ, etc.) mais également des simulations pour analyser et optimiser le procédé,
    • Ingénierie et fabrication : conception matérielle (P&ID, disposition, tableaux de configuration des composants, etc.) et conception logicielle (enregistrement automatique, détection en ligne et retour en temps réel sur les paramètres clés, opérations CIP / SIP, collecte de données centralisée à distance et surveillance)
    • Installation, qualification, formation et mise en service

    Perfectionner les équipements et matériels existants

    La notion d’investissements optimisés est très importante pour nos industriels.

    La transformation et la reconfiguration des procédés ne signifient pas nécessairement l’acquisition de nouveaux équipements. Les systèmes existants peuvent faire l’objet de mises à jour, matérielles et/ou logicielles, pour répondre aux nouveaux besoins des bioprocédés.

    Ces mises à jour, appelées revamping, sont conduites par les experts de Bioprocess Services.

    Les systèmes et leurs configurations sont répertoriés et expertisés puis une proposition de reconfiguration est faite selon le cahier technique et les besoins des clients.

    Transformation digitale pour une usine intelligente

    La transformation vers une usine du futur implique d’adopter des solutions de contrôle et d’information hautement intégrées pour une plus grande productivité, une efficacité accrue et une réduction des risques. 

    Aujourd’hui, un criblage automatisé notamment permet d’accéder à une très grande quantité de données avec un minimum d’intervention manuelle. Avec un accès en temps réel à ces données de fabrication, les entreprises peuvent mettre en œuvre des améliorations continues de leurs procédés au sein notamment de démarches PAT (Process Analytical Technology).

    La capacité d’atteindre cette visibilité à l’échelle d’une plateforme, puis de l’entreprise permet d’aligner les opérations locales sur les exigences globales et d’améliorer l’efficacité.

    New call-to-action